Avec Raymond Kopa, qui l’a malheureusement précédé le 3 Mars de cette année et Just Fontaine, ils ont formé un trio de légende qui a ravi le pays en revenant de Suède en 1958 avec une troisième place en Coupe du Monde.

Avec la perte du Rémois, c’est encore une partie de notre jeunesse qui s’en va, et c’était une jeunesse footballistique formidable.

Voilà  quelques illustrations de l’époque du “Miroir du Football”.

Piantoni1
Né en 1931, Roger Piantoni fut un des meilleurs joueurs européens dans les années 50.
Inter (numéro 10) avec un pied gauche redoutable dans la lignée du grand Ferenc Puskas, Roger commença sa carrière à Nancy où il fut meilleur buteur du championnat en 1951 à 20 ans.
Il rejoignit Reims en 1957.
En Suède, Roger fut très efficace dans la construction du jeu mais aussi par son efficacité qui lui fit marquer 3 buts en 5 matchs.
En effet, s’il réduisit le score contre le Brésil, il dut être opéré de l’appendicite juste après le match et manqua la petite finale contre l’Allemagne.
Roger fut gravement blessé au genou contre la Bulgarie en 1959 à la suite d’une agression, et la poursuite de sa carrière se prolongea en dent de scie.
Il fut transféré à Nice en 1964 et aida le club azuréen à monter en première division.
Il fut consultant sur Antenne 2.