Du calme  !
Qu’un match mette dans tous ses états, c’est la plus belle chose que puisse donner le football. Que l’émotion ou l’allégresse qu’il suscite fasse un peu dérailler est bien légitime. Ce qui l’est moins, c’est qu’il rende amnésique et attise des jugements péremptoires de la part des commentateurs et analystes. Ce que nous avons lu et entendu sitôt le match fini est impropre à la consommation.

Échantillons  : «  Salah est évidemment le meilleur joueur du monde, bien au-dessus de Messi  ». Voilà la dédicace d’Olivier Rouyer, consultant à «  l’Equipe  télé  », ancien coéquipier de Michel Platini à Nancy. L’assemblée opine. Rouyer dira ça tout en avouant qu’il ne regarde jamais le club anglais en championnat. «  Liverpool est une équipe monstrueuse  » a aussi beaucoup servi. Entendons-nous bien  : nous nous sommes délectés de voir un match se jouer sur un rythme endiablé pendant 90 minutes, sans calcul ni temps mort. Mais nous avons aussi vu beaucoup de déchet technique et une équipe de la Roma dont on se demande comment elle a pu éliminer le Barça autrement que par une totale défaillance des Catalans. Ce qui est troublant, c’est qu’on regarde de plus en plus le football à travers le prisme de la Champions League, magnifique compétition qui ne devrait pas cannibaliser tout le reste. Liverpool a fait un grand match mais il est à 19 points de Manchester City en Premier League. Croire qu’il est supérieur, c’est un peu comme penser que le vainqueur de l’étape du Galibier au Tour de France est le meilleur coureur du monde, fût-il à 30 minutes au classement général. Alors, oui, le gaucher égyptien Salah est un grand joueur mais ceux qui ont vu jouer régulièrement Messi depuis le début de la saison savent qu’il lui reste beaucoup de chemin à faire pour devenir son égal. La quête constante de superlatifs est assez déroutante parce qu’elle finit par dérouter toute hiérarchie. Encore un bon match de Liverpool et, on vous le donne en mille, il aura effacé le Barça du début de la décennie. Remarquez, leur vérité ne vaut que pour 24 heures car imaginons que ce soir Cristiano Ronaldo marque 2 buts avec le Real et il deviendra le nouveau Salah…Pour le lecteur ou le téléspectateur moyen, comment s’y retrouver  ?