La ligue 1 devient attrayante
Ce n’est pas un vœu, c’est quasiment un fantasme. La mise hors circuit de Bielsa, Oscar Garcia et Gourcuff n’est pas le prélude à un changement positif. Plus la saison va avancer et plus les équipes vont partir en guerre pour ne pas descendre. Il va y avoir plus de combats que de matches, plus de perfidie que d’inspiration. Ca n’empêche pas de rêver du contraire mais bon…
Deschamps fait son coming-out
On croyait le sélectionneur englué dans un jeu inapproprié avec la qualité de ses joueurs. Début janvier, il déclare qu’il renie son passé et se lance dans la grande aventure du jeu. Bon, poisson d’avril. Deschamps ne changera pas, on le regrette pour l’équipe de France. Disons que la réussite de ce coming-out avoisine 0,01%.
Naples restera Naples
A l’inverse du précédent, c’est un vœu tout à fait réaliste. Naples nous a réellement tapé dans l’œil depuis le début de la saison en exhibant le jeu le plus séduisant d’Europe (Manchester City, PSG, le Barça et le Real sont pas mal dans le genre mais sont dans une autre galaxie financière). Toujours en tête du championnat, les Napolitains n’ont plus tout à fait la même aisance souveraine du début de saison. Ils feraient un très beau champion.

2018Poisson

 

Un Nouveau sélectionneur, la blague poisson d’Avril du 1er Janvier
Le Graet licencie Deschamps pour faute grave, (il n’a pas voulu réintégrer Benzema), il nomme Gourvennec qui entraîne Bordeaux et demande un pool de techniciens pour l’aider (Rudi Garcia, Bruno Genesio, Christophe Pelissier, Olivier Dall’Oglio) de manière temporaire.
“Bernard Laporte, sors de ce corps….”

 

 

Plus important, nous souhaitons une excellente année 2018 aux membres de l’association et aux lecteurs de ce site. Le Miroir 2018 ne dérogera pas aux idées d’origine qui sont les siennes  : le jeu est la fondation, l’assise de la réussite.